Ameliorer l’ergonomie d’un site web


Une étude récente révèle que 75 % des internautes rencontrent des difficultés pour accéder aux informations. Plus des deux tiers évoquent la mauvaise présentation des contenus et 58 % des problèmes pour naviguer sur le site.
Ces mauvais résultats mettent en exergue d’importantes lacunes en matière d’ergonomie.


Appliquée au domaine du web, cette science consiste à rechercher une bonne adéquation entre l’utilité et l’utilisabilité d’un site Internet. Autrement dit, un site ergonomique doit d’une part, être « utile » et donc proposer des fonctionnalités appropriées à l’utilisation qui doit en être faite (par exemple, un site marchand doit comporter un processus de paiement pour qu’un achat soit possible), et doit d’autre part, être « utilisable », c’est-à-dire adapté à l’utilisateur.


Tous les internautes n’ont pas le même niveau de connaissance d’Internet, les mêmes habitudes, les mêmes exigences vis-à-vis d’un site, les mêmes équipements (connexion Internet, version du navigateur) ou encore le même âge. Il est donc nécessaire de composer avec la diversité des utilisateurs.


Une mauvaise ergonomie est très souvent à l’origine d’un fort taux de rebond sur un site.

Cette notice traite des éléments fondamentaux de l’ergonomie de site web vis-à-vis de l’architecture du site et de l’organisation visuelle des pages et propose des tests à réaliser en interne pour mesurer l’ergonomie d’un site.


SOMMAIRE :

  1. L’architecture du site.
    1. Le rubriquage.
    2. Les éléments de navigation d’un site.
  2. L’organisation visuelle des pages.
    1. Choix des couleurs.
    2. Structuration de contenu.
  3. Mesurer l’ergonomie d’un site.
    1. Choisir les testeurs.
    2. Le protocole.
    3. Les conditions du test.
    4. L’analyse du test.

Documents à télécharger :


Vous avez une question, un commentaire ou vous souhaitez être contacté !

Envoyer un message

Retour

Inscrivez vous et télécharger GRATUITEMENT les fiches techniques de l'ENE