Faire de la veille grâce au web invisible

Le web invisible est constitué de documents mal ou non indexés par les moteurs de recherche conventionnels. Il est réparti en plusieurs catégories :

  • Les bases de données spécialisées : médecine, chimie, brevets, infos sociétés, finance, etc.
  • Les publications telles que des articles, livres blancs, thèses
  • Les sites de vente en ligne (ebay, fnac.com, etc.)
  • Les pages jaunes et blanches

La taille du web invisible ou « profond » est considérable, environ 550 milliards de pages, soit 500 fois la surface du web visible. Il existe cependant de nombreux outils qui identifient ou interrogent les sites du Web profond : guides et annuaires sélectifs, sites fédérateurs, annuaires thématiques et « vortails » (portails sectoriels).

Cette notice donne les clés pour trouver la bonne information à travers le web invisible.

SOMMAIRE :

Identifier les sites du Web invisible
• Les moteurs de recherche du Web invisible
• Les répertoires de banque de données
• Les portails sectoriels

Les informations sur les entreprises
• Les informations sur l’identité de l’entreprise et son environnement
• Les informations financière et commerciale

Documents à télécharger :

Mots clés :

Vous avez une question, un commentaire ou vous souhaitez être contacté !

Envoyer un message

Retour

Inscrivez vous et télécharger GRATUITEMENT les fiches techniques de l'ENE